Le stock est le principal actif pour une officine de pharmacie. Il est donc primordial pour les titulaires de mettre tout en oeuvre pour préserver ce dernier et bien le gérer.

Dans ce premier article de l’année, nous vous donnons quelques bonnes pratiques pour garantir un bon suivi de votre stock.

Renforcer votre effectif avec un gestionnaire de stock

Travaillant au quotidien avec plusieurs pharmacies dans plusieurs pays, la première remarque qu’il est urgent de faire c’est qu’il faut impérativement responsabiliser une personne de votre équipe pour la gestion du stock.

Gérez un stock est un métier à part. A l’image des grossistes répartiteurs, vous devez avoir un spécialiste ou tout au moins un responsable du stock dans votre effectif. Pensez à recruter une personne avec une formation initiale dans ce domaine.

Vous pouvez aussi s’il le faut, investir dans une formation pratique pour une personne que vous aurez responsabiliser dans votre équipe actuelle.

Une chose est sure, avoir un responsable désigné pour la gestion de votre stock ne peut apporter que plus de valeur dans votre officine.

Faites un ciblage de votre stock  

  • La Loi de Pareto: Fiez-vous à la loi de Pareto ou encore les 20/80 qui vous montrera les différences d’impacts économiques de chaque référence produit détenue dans votre stock.
  • La méthode ABC : Cette méthode vous permet de classer votre stock en trois catégories A, B et C.

La catégorie A représentée par les 5% de produits qui correspondent à 65% de la valeur de votre stock doit avoir une attention particulière. Vous concentrer et déployer un suivi rigoureux sur cette catégorie stratégique de votre stock est votre salut.

A l’inverse, vous pouvez décider d’avoir une gestion plus distante de la catégorie C représentée foncièrement par les produits avec une quantité importante (environ 75% du volume total) mais qui représentent à peine 10% de la valeur de votre stock.

Même si l’idéal est d’avoir une gestion rigoureuse de tous les produits de votre stock, une officine de pharmacie négocie énormément de références produits, ce qui rend le suivi très contraignant entrainant beaucoup d’erreurs. Il est donc important de noter que faire une catégorisation des produits permet d’affiner la stratégie de suivi du stock et de réduire au maximum les risques d’erreurs surtout sur la catégorie A.

A noter qu’en raison du grand nombre de références qu’on peut y trouver, la méthode ABC semble plus pertinente pour les officines de pharmacie.

close

Ne partez pas si vite ! 🙂

Rejoignez plus de 2500 pharmacien(nes) qui nous suivent au quotidien

AS PHARM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *